CAPM : main basse sur le syndicat du ru de Rutel

By 10 septembre 2020Actualités, CAPM

Les suites des inondations de 2018 :
“Suite aux inondations catastrophiques de mai-juin 2018 principalement à Chauconin-Neufmontiers et Villenoy, la CAPM et l’EPTB (Etablissement Public Territorial de Bassin) ont lancé début 2019 une étude de vulnérabilité aux inondations. Cette étude porte sur l’ensemble du territoire de la CAPM, donc un périmètre plus large que celui du syndicat, et principalement sur les problématiques de la crue de la Marne, celles des ruissellements et inondations causées par les rus apparaissant secondaires.

Compte-tenu de l’objet de cette étude et de sa lenteur, j’ai décidé en novembre 2019 de lancer sous l’égide du syndicat une étude de maitrise des ruissellements et inondations spécifique au bassin versant. Un diagnostic et un avant projet sommaire ont été rendus fin mai 2020, avec des préconisations précises qui devaient être affinées en septembre avec tous les partenaires institutionnels avec l’objectif de réaliser des 1ers travaux dès 2021.

Un règlement de compte politicien
C’en était trop pour le président de la CAPM qui a organisé mon éviction de la présidence du syndicat avec le concours de 10 des 13 élus membres du comité syndical présents lors de la réunion du 23 juillet dernier.

La direction du syndicat est désormais assurée par le maire de Nanteuil-les Meaux et 1er vice président de la CAPM, Régis Sarazin, avec 4 vice présidents : Pierre Delorme (CCPMF Le Plessis l’Evêque), Emmanuel Hude (CAPM Villenoy), Etienne Grandjean (CCPMF Cuisy) et Jean-Luc Pécharman (CAPM Monthyon).

Bilan de cette opération :
– Le président n’est plus un élu d’une commune du bassin versant et cumule de multiples fonctions.
– Avec quel temps et quelle motivation pour la gestion du syndicat ?
– Trois des quatre vice-présidents sont élus de communes situées en amont du bassin versant qui n’ont évidemment jamais subi d’inondations.
– Sur les 16 membres du nouveau comité syndical, seuls 4 sont élus des communes en aval du bassin versant qui ont été inondées, Chauconin-Neufmontiers et Villenoy.
– Quelle sera la volonté de cette nouvelle gouvernance pour poursuivre les études et réaliser le plus rapidement possible les aménagements nécessaires pour réduire ou maitriser le ruissellement et les inondations ?

Dorénavant, c’est donc la CAPM qui est directement en charge des problèmes de ruissellement et d’inondations comme de la gestion des services de l’eau et de l’assainissement, compétence qui a été transférée de par la loi depuis le 1er janvier 2020.
En tant que maire et désormais simple membre du comité syndical du ru de Rutel, je ne manquerai pas de suivre avec vigilance ces dossiers pour défendre les intérêts de tous les habitants de notre village.”

Michel Bachmann