« Raves Parties » : communiqué du Maire

By 15 février 2017Actualités

Une « rave party » s’est déroulée dans la nuit de samedi 4 au dimanche 5 février, faisant suite à de nombreuses autres depuis des mois, provoquant notamment des nuisances sonores importantes.
Bien entendu, ces manifestations sont organisées de façon « sauvage », sans aucune déclaration et autorisation, ni de la préfecture ni de la mairie, sur des terrains privés aux limites des communes de Chauconin-Neufmontiers, Iverny et Monthyon.
Pour information, ces « raves parties » sont régies par les textes suivants du Règlement de Sécurité Intérieure et notamment son article R211-2 créé par le décret n°2013-1113 du 4 décembre 2013 :
« Les rassemblements sont soumis à déclaration auprès du préfet du département dans lequel ils doivent se dérouler lorsqu’ils répondent à l’ensemble des caractéristiques suivantes : 

  • 1° Ils donnent lieu à la diffusion de musique amplifiée ; 
  • 2° Le nombre prévisible des personnes présentes sur leurs lieux dépasse 500 ;
  • 3° Leur annonce est prévue par voie de presse, affichage, diffusion de tracts ou par tout moyen de communication ou de télécommunication ;
  • 4° Ils sont susceptibles de présenter des risques pour la sécurité des participants, en raison de l’absence d’aménagement ou de la configuration des lieux. »

On voit donc que seules les manifestations susceptibles de rassembler plus de 500 personnes sont soumises à une simple déclaration, ce qui n’est certainement pas le cas ici. Ainsi, faute d’être informé de leur tenue à l’avance et alors qu’elles sont engagées avec des dizaines de jeunes, il est très difficile de les empêcher ou de les interrompre, même si les nuisances sonores ou environnementales, les violations des propriétés privées ou les risques pour la santé sont avérés.
Pour ce qui est de la mairie, nous avons alerté les services de police qui se sont saisis de cette affaire et nous invitons les habitants à faire de même en composant le 17 dès lors qu’ils subissent des nuisances significatives.
Précisons enfin que ces « raves parties » n’ont rien à voir avec le Festifl’art, contrairement à ce que certaines bonnes âmes ne manquent pas de distiller.

Votre maire,
Michel BACHMANN