Défi ABC : cet été, partez à la recherche du lézard des murailles !

Vous avez déjà probablement croisé ce petit lézard se faufilant sous un tas de pierres ou courant le long d’un mur. C’est le Lézard des murailles (Podarcis muralis).

Très fréquent en milieu urbain, il adore les endroits ensoleillés et secs. On le retrouve la plupart du temps sur des murs en pierres, des murs fissurés, des tas de bois ou de pierres ou encore des rochers. Mais il n’est pas rare de le croiser également aux bords des chemins ou en lisière de forêts tant que la zone est bien exposée au soleil.
Rapide et agile, il chasse régulièrement sur les murs des habitations où il recherche insectes et araignées pour se nourrir. Très actif la journée, il aime aussi se la couler douce au soleil, un moment privilégié pour l’observer.

Comment reconnaître le Lézard des murailles ?
Adulte, il mesure généralement moins d’une vingtaine de centimètres.
Sa silhouette est élancée. Sa queue est longue et effilée. Ses pattes sont fines et à longs doigts.
Le mâle est de couleur brune (sa couleur peut varier jusqu’au gris) avec des tâches plus sombres sur les flancs et le dos. La femelle arbore des lignes claires plus ou moins bien dessinées le long de son corps, encadrant une bande sombre.

Comment participer à ce défi ?
Aucune observation du Lézard des murailles n’a encore été recensée à Chauconin-Neufmontiers. Aidez-nous en relevant ce défi tout au long de l’été ! Ouvrez l’œil et faites-nous part de vos observations. Pour savoir comment participer, c’est ici.
N’hésitez pas à prendre des photos ou vidéos de vos observations car le Lézard des murailles peut être parfois confondu avec d’autres espèces de lézards.

Sources : INPN ; Nature en Occitanie ; VACHER J.-P. & GENIEZ M. (coord.) 2010. — Les Reptiles de France, Belgique, Luxembourg et Suisse. Muséum national d’Histoire naturelle, Paris ; Biotope, Mèze, 544 p. (Hors collection ; 32).

Comment participer au défi ?